Optimiser la valeur de votre entreprise lors de la cession.

Des astuces clés à mettre en œuvre.

La cession d’une entreprise représente une étape cruciale pour les entrepreneurs soucieux de valoriser l’investissement et le dévouement humain mis au profit de leur société.

Dans cet article, nous explorerons en détail plusieurs points clés qui peuvent influencer positivement la valeur de votre entreprise lors de la cession. Points clés à travailler en amont de la cession.

Nous intégrons l’exit comme une étape à travailler méticuleusement dans le parcours entrepreneurial. Planifier cette étape avec soin est essentiel.

1. Autonomiser votre structure pour faciliter la transmission de votre entreprise

Pour accroître la valeur de votre entreprise, il est impératif de mettre en œuvre une stratégie visant à autonomiser votre structure. Plusieurs points clés sont à prendre en compte afin d’organiser la société de manière à garantir son bon fonctionnement sans dépendre exclusivement du dirigeant :

  1.  Assurer le bon fonctionnement actuel et la continuité du business grâce à des processus bien définis.
  2. Identifier les salariés clés et monter en compétences les salariés qui resteront post-transaction.
  3.  Analyser l’intuitu personae du dirigeant envers les clients, les fournisseurs, prescripteurs, etc. Travailler avec votre conseil sur des solutions en amont pour « désintuitu personae » la structure, réduisant ainsi un earn-out potentiel

 

 

2. L’aspect financier/comptable dans la valorisation de l’entreprise

L’Excédent Brut d’Exploitation (EBE), agrégat très proche de la capacité de sortie de cash de votre entreprise, sert de sous-jacent standard de valorisation. Ainsi, pour travailler votre valorisation, vous avez plusieurs leviers d’actions à identifier (liste non exhaustive) :

A-     Le chiffre d’affaires :

  1.  Diversifier vos sources de revenus.
  2. Diversifier vos canaux de distribution.
  3.  Réfléchissez à votre stratégie d’up-selling.
  4. Augmenter votre base de partenaires et de prescripteurs.
  5.   Etc.

     

B-     Vos postes de charges :

  1. Travailler la rentabilité par clients.
  2. Analyser les postes de dépenses présentant la plus forte pondération dans votre compte de résultat et mettez en concurrence vos fournisseurs.
  3.  Eliminer les dépenses superflues.
  4.   Etc.

     

C-    Votre modèle économique :

  1. Réfléchir à intégrer une dimension récurrente dans le modèle économique de l’entreprise pour renforcer sa valorisation.
  2. De plus, la qualité de votre gestion financière permettra à l’acquéreur de mieux se projeter dans votre société avec le bon niveau d’information, nous vous conseillons de :
  3.  Disposé d’information comptable de qualité soutenue par un contrôle de gestion solide et un suivi des KPIs pertinent pour votre activité.
  4.  Anticipez les contentieux ou litiges en les résolvant en amont du process.

 

 

3. Présenter des agrégats en croissance : savoir vendre au bon moment

Maximiser la valeur de son entreprise implique la présentation d’agrégats en croissance. Il est important de reconnaître le moment idéal pour vendre en capitalisant sur des agrégats en progression. Afin d’assurer une valorisation optimale, vous pouvez vous appuyer sur :

  1.   L’augmentation significative du chiffre d’affaires.
  2.   L’augmentation de la rentabilité.
  3.  Des chiffres en croissance comme des éléments sous-jacents essentiels pour susciter l’intérêt des acquéreurs.

Démontrer une continuité améliorée sur une période de 2 à 3 ans de ces agrégats sera un levier de confiance pour vos repreneurs potentiels.

4. Présenter votre asset 

Une présentation de qualité permet d’optimiser la cession.

Pour stimuler l’offre, mettez en avant vos avantages concurrentiels sur votre marché, en présentant :

  1.  Une analyse spot de votre entreprise (organisation, historiques, ressources, compétences, chiffres clés). Travailler avec votre conseil sur une présentation détaillée de votre société.
  2.  Un plan de création de valeur à trois ans (pour aider votre repreneur à se projeter sur la capacité de votre société à générer de la valeur). Transposez, avec votre conseil, ces éléments de manière tangible dans un business plan détaillé, offrant à vos acquéreurs une vision claire des flux de trésorerie que votre société est en mesure de générer.

Parallèlement, pour stimuler la demande, consultez activement un maximum d’acquéreurs. Cette démarche proactive garantit une visibilité étendue sur le marché et permet d’attirer un éventail diversifié d’acquéreurs d’intéressés.

 

5. Mettre en concurrence les potentiels acquéreurs : votre conseil ne vous coûte pas, il vous rapporte 

La mise en concurrence des potentiels acquéreurs est essentielle pour optimiser la valeur de la cession. Il est important de noter que votre conseil n’est pas une dépense, mais plutôt un investissement rentable, créateur de valeur. Mettre en place un process permet de créer une dynamique concurrentielle pour :

  1.  Accroitre la valeur intrinsèque de l’entreprise par la puissance du processus d’enchère lui-même.
  2. Solliciter des acquéreurs auxquels vous n’auriez peut-être pas pensé initialement, nécessitant une analyse approfondie de la chaîne de valeur et élargissant ainsi le champ des possibilités.
  3.   Assurer le succès de l’opération en capitalisant sur l’expertise de professionnels aguerris. Leur conseil permet d’éviter les erreurs, maximise les opportunités et guide le processus pour garantir une transaction réussie.

 

6. Echanger avec les acteurs de votre marché : Renforcer la notoriété pour accroitre les opportunités

L’échange avec les acteurs de votre marché est un élément clé pour favoriser les chances d’un exit réussi : la notoriété de votre société joue un rôle crucial. Pour maximiser votre visibilité dans le secteur, trois points clés sont à prendre en compte :

I.            L’investissement dans des dépenses marketing stratégiques, telles que les relations publiques, le référencement naturel (SEO), la publicité en ligne (SEA), etc. Ces efforts contribuent à créer une notoriété solide dans le secteur.

II.            La participation à des salons sectoriels, offrant une plateforme pour interagir avec la concurrence et d’autres acteurs de votre secteur d’activité. Ces échanges facilitent la création de réseaux, ouvrant des opportunités et renforçant la perception positive de votre entreprise.

III.            De plus, établir des partenariats avec les acteurs de votre écosystème permet de créer une relation plus approfondie. Lorsque les acquéreurs connaissent bien la société, comprennent son personnel en termes de compétences et de culture d’entreprise, ainsi que son potentiel, ils sont plus en confiance pour proposer une offre.

En synthèse :

Divers leviers peuvent être activés pour favoriser la réussite d’une transaction.

Chez OutMatch, nous offrons un diagnostic gratuit conçu pour faciliter votre exit, à effectuer 2 à 3 ans avant la cession. Ce diagnostic exhaustif repose sur l’évaluation de plus de 50 leviers indispensables à activer.

Derniers articles

Actions de création de valeur (épisode 1) : le retail avec le cas Steak & Shake.
Value Creation

Comment réussir un retournement d'activité.

PME, ETI, comment analyser votre marché et asseoir vos avantages concurrentiels pour performer ?
Stratégie

Où l'on parle de facteurs clefs de succès, d'océan bleu, de méthode VRIST, etc.

De la responsabilité civile proportionnelle.
Disputes

Blague belge ou nouvelle donne ?