Le modèle de création de valeur dans le football.

introduction au mutli-club ownership (MCO).

Dans le secteur du football, le concept de multi-club ownership (MCO) fait référence à la pratique consistant pour une entité, qu’elle soit une personne physique ou morale, à détenir des participations dans plusieurs clubs de football.

Cette approche est devenue de plus en plus courante dans l’industrie du football moderne.

Organisation d’un MCO

Le modèle MCO peut revêtir différentes formes, allant de la détention d’une participation minoritaire dans plusieurs clubs à la possession de la majorité des actions dans chacun d’eux. Cette structure permet à une entité de consolider sa présence dans plusieurs clubs, ce qui peut lui procurer un avantage concurrentiel significatif.

Les MCO sont souvent structurés de manière pyramidale, avec un « club phare » occupant le sommet de la hiérarchie. Ce club principal est généralement situé dans une ligue majeure et bénéficie fréquemment d’investissements importants pour renforcer sa compétitivité. En dessous du club principal, plusieurs « clubs satellites » de taille plus modeste peuvent également faire partie de la structure MCO.

Objectif d’un MCO

L’objectif principal des MCO est généralement de maximiser les synergies entre les clubs, ce qui peut se traduire par des avantages économiques et sportifs. Par exemple, les MCO peuvent faciliter les transferts de joueurs ou de personnel d’encadrement entre les clubs membres, mettre en place des stratégies de recrutement centralisées, ou encore négocier des contrats de sponsoring plus avantageux en regroupant plusieurs entités.

La clé de la création de valeur réside souvent dans les transferts gratuits et les prêts intra-club, une pratique en conformité avec le Fair Play financier (FPF) selon l’UEFA. Cette approche permet aux MCO d’avoir une discrétion autour des frais de transfert, favorisant ainsi la fluidité des mouvements de joueurs au sein de leur réseau.

Au niveau du portefeuille, les synergies implicites peuvent se traduire par une valorisation plus élevée pour le groupe parent, qui peut exiger une prime par rapport à une valorisation Sum-Of-The-Parts (somme des parties, SOTP[1]) de ses clubs de football, similaire aux stratégies de Buy&Build[2] des fonds de capital-investissement. La structure MCO a attiré l’attention des fonds de capital-investissement entrant dans le sport, notamment ceux disposant d’un fonds dédié au sport.

De Red Bull à Brera

Un chiffre notable est que 41,7 % des grands clubs européens font partie d’un MCO (source : Pitchbook).

Red Bull, qui possède cinq équipes de football en Europe et en Amérique, et a établi des partenariats avec 13 clubs sur cinq continents, est un leader dans le mouvement des MCO privés en pleine croissance.

Un acteur à surveiller est Brera Holdings PLC (Nasdaq : BREA), qui il y a un an est devenu le premier club de football italien à être coté en bourse sur le Nasdaq, avec une IPO initiale de 7,5 millions de dollars. Brera est la seule société MCO cotée en bourse dans le monde aujourd’hui, détenant six actifs dans son portefeuille d’équipes sportives professionnelles (source : Brera Holdings PLC Celebrates its $7,500,000 IPO with (globenewswire.com)).

 

 

En synthèse :

En conclusion, les MCO représentent une forme émergente de propriété dans le football, offrant à la fois des opportunités et des défis pour l’industrie.

Derniers articles

Spécialisation ou diversification, comment trouver la bonne stratégie de croissance pour votre entreprise ?
Stratégie

Spécialisation ou diversification ?

Fonds d'investissement : identifier et valoriser des nouveaux actifs au sein de vos participations.
Value Creation

Les actifs légaux, de nouvelles opportunités de valorisation.

Actions de création de valeur (épisode 1) : le retail avec le cas Steak & Shake.
Value Creation

Comment réussir un retournement d'activité.