Actions de création de valeur (épisode 2) : Les Coulisses de la Success Story de Funecap : 300 Acquisitions en 13 Ans !

Fondé en janvier 2010 par Thierry Gisserot et Xavier Thoumieux, Funecap Groupe a démarré avec une vision claire : consolider et révolutionner le secteur fragmenté du funéraire.

Genèse et Évolution

En seulement treize ans, Funecap est passé d’un nouvel entrant à un leader européen grâce à une stratégie de croissance agressive et à des acquisitions stratégiques.

Depuis sa création, Funecap a réalisé plus de 300 acquisitions, consolidant un marché fragmenté et étendant son empreinte à travers l’Europe.

Parmi les acquisitions clés, on compte Pompes Funèbres Pascal Leclerc (la première !), Rebillon, France Obsèques, La Société des Crématoriums de France, et ROC ECLERC. Ces opérations ont permis à Funecap de renforcer sa présence et d’assurer une croissance soutenue.

Une stratégie clé dans les acquisitions de Funecap est la rapidité d’exécution et le mode de paiement attractif pour les vendeurs : un paiement immédiat en cash élevé, suivi d’un paiement complémentaire en cash deux à trois ans plus tard, basé sur une valorisation bien supérieure.

Cette approche incitative a permis à Funecap de sécuriser de nombreuses acquisitions rapidement et efficacement.


Performance Financière

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. En 2019, le chiffre d’affaires de Funecap s’élevait à 236 millions d’euros.

Pour l’année 2023, le groupe devrait dépasser les 600 millions d’euros de chiffre d’affaires avec un EBITDA de 150 millions d’euros (25% de marge d’EBITDA). Cette croissance exceptionnelle résulte de la stratégie de M&A agressive et d’une expansion géographique maîtrisée.

Funecap est désormais un acteur incontournable du marché funéraire européen, avec plus de 100 crématoriums et 600 agences, servant plus de 300 000 familles chaque année.

Les acquisitions ont été effectuées dans des régions stratégiques, permettant à Funecap de posséder des parts de marché presque monopolistiques dans chaque région.

Ainsi, l’entreprise devient quasiment inébranlable sur ses marchés, ce qui lui confère une forte position de négociation des prix auprès de ses fournisseurs et un pouvoir de fixation des prix vis-à-vis de ses clients.

Le soutien de partenaires financiers comme Latour Capital et Charterhouse Capital Partners a été crucial pour cette expansion.

Depuis 2018, ces partenaires ont fourni le capital et les conseils stratégiques nécessaires pour soutenir la croissance du groupe. En 2021, Funecap a sécurisé 600 millions d’euros d’unitranche grâce à ICG, avec un engagement supplémentaire de 250 millions d’euros en 2023, portant le total des dettes à 1,2 milliard d’euros, incluant les lignes non-tirées.

C’est un trésor de guerre, obtenu grâce aux performances exceptionnelles du groupe.


Futur et Perspectives

Le futur de Funecap s’annonce tout aussi ambitieux. Le groupe prévoit de consolider ses bases en Italie, en Allemagne, en Autriche et au Benelux.

« L’association des dirigeants au capital est cruciale, car chaque pays a ses spécificités », explique Xavier Thoumieux. Funecap adapte ses modèles opérationnels pour chaque marché, en tenant compte des différences culturelles et réglementaires.

Funecap disposait à fin 2023 d’environ 400 millions d’euros de disponibilités pour ses build-up, add-on et développements organiques.

Une dizaine de crématoriums sont en construction en France, ainsi qu’une demi-douzaine pour la crémation animale. En parallèle, le groupe continue de développer son activité de prévoyance obsèques, avec environ 30 000 nouveaux contrats par an. Cependant, la majorité des fonds sera allouée aux croissances externes, avec 20 à 30 opérations par an prévues.

Ces efforts devraient permettre à Funecap d’atteindre entre 800 millions et 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires d’ici trois à cinq ans.

L’histoire de Funecap est un exemple de la puissance de la consolidation stratégique et de la création de valeur dans un secteur auparavant fragmenté, comme le funéraire.

En synthèse:

Chez OutMatch, nous accompagnons les groupes dans la création et la mise en œuvre de leur stratégie de création de valeur.

Pour toute précision, n’hésitez pas à contacter : loic.gach@outmatch.fr

 

Derniers articles:

Vice-champions (du monde) de la perte de chance.
Disputes

Les enseignements de l'affaire Sakho c. AMA.

Actions de création de valeur (épisode 2) : Les Coulisses de la Success Story de Funecap : 300 Acquisitions en 13 Ans !
Value Creation

De la création de valeur par la croissance externe.

Faut-il accepter de vendre sa société via un financement par crédit-vendeur ?
M&A

Des intérêts du financement par crédit vendeur.